Portrait : Joe Hill


Et voilà une nouvelle rubrique sur le blog, - vous remarquerez que j'aime beaucoup la nouveauté - "Portrait", qui a pour but de vous présenter des personnes dites célèbres, importantes, mais surtout très inspirantes du monde du comics.

Même avant que le blog soit en pause, j'avais déjà cette idée en tête : je voulais aussi mettre en avant les créateurs, les auteurs, les dessinateurs, en bref les artistes, et non pas que présenter les comics en eux-même (dans les reviews, par exemple).
Alors nous voilà aujourd'hui, pour le premier article du genre, et je me suis dit " tiens, pourquoi pas faire çà pour la semaine de l'horreur ?".
Entre vous et moi, çà m'a vraiment, mais VRAIMENT, démangé de parler de Stephen King... Mais si je commence à en parler, vous pouvez prendre un RTT juste pour lire l'article. C'est là que çà à fait tilt : Pourquoi pas parler d'une personne qui m'inspire tout autant, qui traite du même genre dans ses œuvres, qui a écrit ma série préférée, et qui de plus fait parti de la même famille ? Joe Hill. Bingo !


Second des trois enfants du célèbre Stephen King, et de Tabitha King, Joe Hill (nom d'auteur) de son vrai nom Joseph Hillstrom King est né le 4 juin 1972 à Hermon, Maine. Il grandira dans le Maine, à Bangor.
En 1982, à l'age de 10 ans, il commence à côtoyer l'univers de l'horreur en jouant dans le prologue du film Creepshow (dont je vous parlais hier, ici) où il incarne le rôle du petit garçon qui se voit sa BD confisquée, et prendre vie.
A la fin de ses études, en 1997, il décide de prendre le nom de plume qu'on lui connait tous "Joe Hill", -abréviation de ses deux prénoms-, et de ne plus mettre en avant le nom King, afin de ne pas être assimilé à son père (monument du monde littéraire) lorsqu'il commencera a écrire ses premières nouvelles, et bâtir sa carrière sur ses seuls mérites. Il ne révélera sa réelle identité qu'en 2007, dans un article du Variety, après des années de spéculations.
D'ailleurs Stephen King lui-même prendra un nom d'emprunt, "Richard Bachman", afin de voir si ses œuvres étaient appréciées à leur juste valeur, pour son talent, et non pas pour le nom "Stephen King" qui faisait de lui le romancier vivant le plus vendu et le plus reconnu. Son fils, a donc adopté cette judicieuse démarche afin de faire ses preuves et ainsi éviter toutes comparaisons.
Pour les curieux qui voudraient comparés les deux plumes, Joe Hill et Stephen King ont travaillés deux fois ensemble sur deux nouvelles : "Plein Gaz", en 2009 et "In The Tall Grass" en 2012.

En 1999, Joe Hill reçoit sa première distinction, le prix du roman court A.E Coppard pour sa nouvelle "Better Than Home", et l'a publiera. Dans les années qui suivirent, au début des années 2000, Joe Hill ne cessera d'écrire des nouvelles, qui publiera dans différents magazines (Subterranean Magazine, Postscripts, The Third Alternative).

C'est en 2005 que tout a commencé pour Joe Hill, lorsqu'il publie son premier recueil de nouvelles "Fantômes - Histoires troubles" et qu'il obtient l'année suivant le prix Bram Stocker du "meilleur recueil de nouvelles" ainsi que le prix British Fantasy du "meilleur recueil de nouvelles".

En tant qu'écrivain, Joe Hill rencontre un succès indéniable au fil des années, et est plusieurs fois récompensé avec ses romans "Le Costume du Mort", "Horns" (adapté au cinéma), "Nosfera2" et dernièrement "L'Homme-Feu", qui prennent place dans la liste des Best-sellers du New-York Times. Récemment, il a publié un nouveau recueil de nouvelles, "Strange Weather".

Joe Hill s'est également établi et surtout épanoui dans l'univers du comics, et a déjà conquis le lectorat. Il nous a offert plusieurs albums de qualités, que ce soit dans le genre de l'horreur, ou dans le fantastique :
Locke and Key


Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir... Après le meurtre brutal de leur père, Tyle, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes...

En 2008, il scénarise la série Locke & Key, son premier pas dans l'univers du comics, publié par IDW Publishing, avec Gabriel Rodriguez au dessin. La série rencontre un succès fulgurant, et le premier épisode sera en rupture dès le premier jour de parution. Une série en 6 tomes qui révèle l'excellent conteur qu'est Joe Hill. La série a été nominée 3 fois aux Eisner Awards (meilleure série limitée, meilleur numéro, meilleure série régulière) en 2009 et 2011. En 2009 et 2012, elle remportera deux fois le prix British Fantasy du Meilleur Comics. Joe Hill remporte en 2011 l'Eisner Award du Meilleur scénariste, et Gabriel Rodriguez sera nominé pour le meilleur dessinateur. 

En France, ce sont les éditions Milady qui publie la série, dans 3 nouvelles et magnifiques intégrales (6 tomes en 3!) pour le prix de 29€90. Deux suites ont étés publiés par la même équipe créative, en V.O, "Small World" et "Heaven and Earth" qu'on attend de pied faire en VF !

The Cape
j

Qui n'a pas rêvé de s'élancer dans les airs ?
De détenir d'extraordinaires pouvoirs ?
Mais qu'arriverait-il si ce rêve se réalisait ?

Eric est un homme brisé. Depuis l'accident tragique qui a bouleversé sa vie, à huit ans, et lui a arraché ses rêves de grandeur, rien n'a plus de sens. Si seulement il remettait la main sur la cape de son enfance, l'impossible serait à portée de main. Il pourrait s'envoyer vers le ciel... et assouvir enfin ses désirs de vengeance.

Avec Jason Ciaramella. Publié chez Milady. 19€90. "The Cape" est à l'origine une nouvelle de l'auteur, et si vous souhaitez approfondir votre lecture, vous pouvez vous dirigez vers "The Cape 1969", une préquelle qui se passe pendant la guerre du Vietnam, également publié par Milady.

Thumbprint
kl


Dans la prison militaire d'Abou Ghraib, le soldat Mallory Grennan a commis des actes qu'elle préférerait oublier. Lorsqu'elle rentre chez elle, la jeune femme essaie d'entamer une nouvelle vie. Mais le sentiment de culpabilité persiste, comme si la mort et la violence laissaient dans leur sillage une empreinte indélébile..

Co-écrit par Jason Ciamarella, avec Vic Malhotra au dessin. Publié chez Panini Comics. 14€95.

Sans-Issue, Bienvenue à Christmasland
,

Christmasland : un nom de parc d'attractions propre à faire briller les yeux des enfants, n'est-ce pas ? Et si je vous dis que, pour quelques billets, ce rêve est à vous ? Allez, plongez ! C'est tous les jours Noel ! 
Joe Hill explore nos plus noirs cauchemars : rapts d'enfants, tueurs psychopathes, et voyages sans issue. Dans le parc Christmasland, n'espérez pas passer un bon moment en famille : la mort se tapie derrière chaque manège, dans chaque coin d'ombre. Les enfants martyrisés qui y sont reclus sont bien décidés à faire payer de leur sang les malheureux qui s'y aventurent.

Pour l'anecdote, ce comicbook côtoie l'univers de "Nosfera2", un des bouquins de Joe Hill !

Avec Charles Paul Wilson III au dessin. Publié chez Milady. 19€90.

Tales From The Darkside
hj

La vie est injuste. La tragédie frappe toujours les innocents les plus méritants. Tous les jours. Fermez les yeux et faites un pas de coté. Sortez de la lumière. Ce que vous tenez pour réel a fait place au Darkside, une version sombre où le pire peut - doit - arriver.
Le Darkside est là, tapi dans l'ombre, il attend que nous pénétrions sur ses terres, et que nous le laissions entrer en nous.
Aurez-vous le courage de vous lancer dans l'exploration de ce nouveau monde ? Profitez bien de la lumière du jour. Tant qu'il est temps.

Avec Gabriel Rodriguez au dessin. Publié chez Milady. 19€90.

Joe Hill est sincèrement mon auteur de comics préféré, ainsi que l'un de mes romanciers préféré. Il est a mes yeux un auteur incomparable et incontournable, autant en tant que romancier qu'en tant qu'auteur de comics. En seulement quelques années il a su se démarquer et s'imposer en leader du genre, et à faire de chacun de ses volumes des pépites !
Sa patte est unique, travaillée, il sait manier les codes de l'horreur et de l'angoisse d'une façon très psychologique et maligne, et a déjà prouvé son talent dans d'autres thèmes comme le fantastique.


J'espère que cette nouvelle rubrique vous a plu, n'hésitez pas à partager avec moi sur Joe Hill et/ou ses œuvres par commentaires, sur Twitter ou sur Facebook !

Laure Eileen Rose

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire