This guy's got the right idea : Deadpool, la critique


Après une première apparition absolument désastreuse dans X-Men Origins : Wolverine, pile poil 25 ans après sa création et surtout après une communication hors-norme faisant le buzz partout sur la toile : Deadpool a enfin droit a son propre long métrage. Et je suis plus qu'heureuse de vous présenter ma critique du film !


Malgré que Ryan Reynolds ai souvent été critiqué de par ses divers rôles aux cinéma peu appréciés, notamment Green Lantern (et je ne re-citerais pas voussavezquoi, çà me ferait trop de mal), et vous aurez beau dire ce que vous voulez, c'est grâce à lui que l'on doit ce film. Le projet d'un film solo pour le mercenaire à la langue bien pendue à été porté par l'acteur depuis maintenant plus de dix ans. Enfin annoncé officiellement le 19 septembre 2014 suite à une fuite "accidentelle" d'une séquence test en motion capture qui a fait bondir les fans. Tombé littéralement amoureux du personnage, allant même à dévorer ses comics et en s'identifiant à lui, le comédien n'a absolument rien lâché pour lui offrir sa chance sur les écrans, et croyez-moi : il a bien fait !



Pour ceux qui ne le savent pas, et qui ne m'aurait pas vu le crier sur tous les toits, je suis une fan inconditionnelle de Deadpool (pas d'instants fan girl, promis). Alors pour moi voir ce film, c'était premièrement la chance inouïe de voir enfin mon personnage préféré enfin animé sur les écrans mais paradoxalement, çà pouvait être aussi le pire jour de ma vie. Quitte ou double. Pourquoi je dis le pire ? Tout simplement parce que j'avais peur que la Fox le massacre, ainsi que mes comics que je chéris tant. 
Ma peur s'est vite envolée, et je ne vous dit pas ô combien je suis contente et emballée par le film (enfin, si, je vais vous le dire). Au moment où tout les films de super-héros jaillissent des studios avec succès, Deadpool est incontestablement celui qui est le plus fidèle à sa bande-dessinée. Jackpot, vous n'imaginez pas à quel point cela me fait plaisir d'écrire çà. Je pense que c'est l'aboutissement de tous fans de comics : Voir enfin une adaptation parfaite et respectée d'un comic-book.

On retrouve un Deadpool ... Deadpoolesque ! Le personnage est incarné à merveille par Ryan Reynolds. L'acteur est parfait dans ce rôle et a su s'accaparé toutes les nuances du personnages. Que ce soit à travers, le côté délirant comme le côté noir mais aussi touchant. Toutes les promesses ont été tenues : l'humour totalement décomplexé, vaseux et les blagues douteuses sont omniprésentes, les scènes de sexe bien explicites, l'ultra violence est également au rendez-vous (totalement déculpabilisée tellement on adore le personnage), l'histoire du comic-book est donc respectée et adaptée dans les moindres détails. J'ai été même extrêmement surprise, notamment par la présence d'un certain détail juste inattendu (Attention mini spoiler, ceux qui veulent savoir je vous invite à surligner) : Ils ont réussis à nous placer Bob... un agent de l'Hydra, compère de Deadpool ! Ce petit clin d’œil m'a beaucoup plu, il montre bien que Ryan Reynolds tient ses engagements et que, même si le film est destiné à un très large public (on l'a bien vu dans sa promotion exceptionnelle) il est aussi dédié aux fans et aux lecteurs de comics.




Le mercenaire brise le quatrième mur avec le spectateur tout le long du film en s'y adressant directement, quitte à couper le film dans son élan. Le côté schizophrène de Deadpool n'est malheureusement pas du tout traité. Il est juste barré mais pas habités par ses voix.
Les références à la Pop Culture sont nombreuses, notamment à Matrix, au Seigneur des Anneaux, et même Hello Kitty. Le personnage se lance même dans l'auto-dérision en se moquant ouvertement de l'acteur qui le joue, Ryan Reynolds. Mais je ne vous gâche pas le plaisir, prêter bien attention aux détails, le films est fourrés de clins d’œils en tout genre.

Les autres personnages sont tout aussi fidèles. Colossus (Andre Tricoteux) en impose, taillé comme une armoire à glace, et non pas comme un gringalet comme on a pu le voir dans les films de la franchise X-Men. Bien l'acteur ne ressemblant pas physiquement au personnage du comic, la fouine (T.J Miller) mène bien son rôle d'acolyte marrant et peureux, le bon pote. Tout comme Negasonic Teenage Warhead (Brianna Hidlebrand) qui tient bien la place d'adolescente en pleine période rebelle, mais qui n'en est pas moins puissante ! Angel Dust est un personnage imposant, c'est le cas de le dire, étant donné qu'elle arrive à bouger Colossus. Légère déception au niveau de Blind Al (Leslie Uggams), qui n'est pas assez travaillée à mon goût. Elle est posée là comme simple colloc' de Deadpool, balançant deux trois vacheries à son égard, mais n'ayant pas la même importance que dans le comic. Ajax (Ed Skrein), le méchant du film, est lui aussi fidèle. Son côté sadique et jesuisungroscon est totalement retranscrit, malgré qui lui manque de la folie. Enfin, la relation entre Wade Wilson et Vanessa Carlysle (Morena Baccarin) est très bien traitée aussi, ainsi que son personnage. Ils ont peut-être saupoudré le tout avec un peu plus de romance que prévu, mais bon, rien n'est jamais parfait. (c'est rien comparé à Hulk et Black Widow, oops).
Les chorégraphies de combats sont intenses, parfaitement menées et très attrayantes.
Le rythme du film est super dynamique grâce à un effet déstructuré, via des flash-black récurrents. On est obligatoirement tenu en haleine puisque le passé et les origines de Deadpool sont dévoilés au compte goutte.



Mon seul grand regret est la version française. Honnêtement, je ne suis pas une adepte de la V.O (aux grand désespoir de certains) je rechigne souvent à regarder les séries ainsi que les films en anglais sous-titrés mais pour le coup ici la V.F gâche certains dialogues et certaines punchlines. Exemple, tout bête mais qui m'a enlever un certain plaisir : Pas une seule fois en V.F je n'ai entendu le mot chimichanga ! Je vais donc m'empresser de le revoir en VOSTFR !

Malgré le petit budget accordé (58 millions de dollars) et loin des effets spéciaux des gros blockbusters que l'on côtoient de plus en plus dans les salles obscures (un peu à la Avengers Age of Ultron) le réalisateur Tim Miller nous offre tout de même un film avec une esthétique de très bonne qualité sans 3D agressive à décoller les rétines. Ceci expliquant cela ; Il est également le co-créateur de Blur Studio, une société spécialisée dans la création de cinématique de jeux-vidéos.

Par sa décadence et son style original, il est évident que Deadpool va ouvrir la porte à un nouveau genre de films de super-héros, et c'est tant mieux. Le paysage de ce genre de long métrages s'étendant à vitesse grand V, il ne sera pas de trop de voir des personnages en marge tel que notre mercenaire disert pour apporter un peu de diversité sur nos écrans.
Je ne vous dirais pas que Deadpool est le meilleur film Marvel, sinon je vais passé pour une fan girl pas du tout objective (ce qui n'est pas le cas), mais une chose est sur c'est le meilleur de la 20th Century Fox. C'est une totale réussite, les bases du personnages sont très bien posés pour ceux qui ne connaissent pas le mercenaire provocateur, mais également un super film pour les fans de la première heure. Les créateurs de Deadpool Rob Liefeld et Fabian Nicieza peuvent dormir tranquille, leur bébé a été traité avec grand soin !

J'espère que cette critique vous a plu, et que je vous ai donné envie de voir le film. N'hésitez pas à réagir par commentaires, sur la page Facebook du blog ou via Twitter (je suis partout en fait).
Laure.


Laure Eileen Rose

10 commentaires:

  1. J'ai pas fais attention mais Chimichanga me semble pas l'avoir entendue!
    Mais Il a un débit si rapide que lama peux être pas marquer.
    Sympa le caméo de Lifield

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te connaissant tu l'as vu en VO je suppose? :)

      Supprimer
    2. Oui la VF c'est le mal! ;)

      Supprimer
  2. Ok, ok : on dirait un billet de fan ;)
    Pour info, la période schizo de Deadpool, même en comics, est très temporaire. Il ne l'était pas, l'est devenu et ne l'est plus. Tout ça a même été expliqué en comics donc ça ne me dérange pas de ne pas l'avoir dans le film.

    Matt

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ta critique ! J'ai adoré le film et je suis d'accord avec toi, c'est le meilleur de la fox ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi :) Presque le meilleur Marvel pour moi !

      Supprimer
  4. Très bon votre analyse, est d'être félicité! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Pas de Chimichanga en V.O non plus :(

    RépondreSupprimer